Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Salut Pascal ! Que ce soit clair, je n'ai la prétention de rien, mais je vais tout de même me permettre de t'adresser cette lettre, de te tutoyer, et... de ne pas te brosser dans le sens du poil ! J'ai longtemps hésité, et à chaque fois je changeais de destinataire. Et aujourd'hui au hasard d'une conversation ma collègue Lucie m'a dit : " Et toi si tu devais mourir demain, tu ferais quoi ? ". Si il m'arrive malheur, je pourrais dire que je t'ai écrit au moins...

Personne... En effet, ça non, personne ne te remplace ! Sur la scène musicale française tu ne ressembles à personne d'autre. Déjà niveau look tu détonnes ! Cheveux longs plaqués, chauve, avec une tresse façon ninja, grosses lunettes de vue et j'en passe. Tu as tout fait. Perso j'ai jamais été fan de tes looks. Mais passons, parlons musique...

Je me permets de critiquer car je t'ai écouté. Mieux, cela surprendra, mais je suis allé à un de tes concerts. Oui ! Pour la tournée Fan. Je sais donc de quoi je parle. Même si je t'ai apprécié à tes débuts, surement mon coté romantico-romantique, je dois avouer qu'avec le temps nous sommes devenus les meilleurs ennemis musicaux... Bah ouais, dans la musique l'important c'est d'aimer, et moi le problème c'est que je ne kiffe plus du tout ce que tu fais et cela depuis un bon moment... Comment veux tu que je t'aime alors que tu t'entêtes à refaire encore et encore les mêmes chansons qui parlent d'amour, d'amour et encore d'amour... ? Je sais, c'est ta raison d'être mais bon...

Plus que tout au monde je te suggère de changer un peu de registre. Pour Fan tu avais eu l'idée de reprendre du Polnareff et de balancer quelques titres symptoches. On se rappelle encore du titre Zinédine... Malheureusement tu persistes. Il faut du temps pour changer et peut être que sur tes vieux jours tu sortiras un album digne de ce nom pour... le dernier rendez vous sur scène.

Bon je ne vais pas trop m'étaler Pascalou. Sache que tu assassine(s) mes oreilles avec tes morceaux. Tu pourrais faire simple mais tu compliques tout, ton côté idéaliste faut croire. Tu ne me fais pas planer. J'ai l'impression que tu stagnes comme ces gens bloqués dans leur tête en... 1980 ! Mais finalement je me dis que le meilleur reste à venir donc espérons, tu deviendras peut être un jour le chanteur idéal ! Je t'embrasse pas ce serait superflu...

 

 

 

L-ios

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :