Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jour 395 : Nouvelle n°24

- Des deux côtés -

Elle était heureuse de venir travailler. Même pour quelques heures. La boite d'intérim l'avait appelé pour le lendemain. Etudiante, elle arrondissait ses fins de mois ainsi. Outre l'idée de se faire un peu d'argent, cela la mettait en joie car elle savait qu'elle allait le voir... Lui, son supérieur.

Il était heureux qu'elle vienne travailler. Même pour quelques heures. Il avait appelé la boite d'intérim pour le lendemain. Responsable de quelques personnes, il complétait son équipe ainsi. Mise à part l'idée qu'il avait besoin de personnel supplémentaire, il était heureux car il savait qu'il allait la voir. Elle, cette jeune intérimaire.

Elle avait 5 minutes d'avance. C'était son habitude. Elle aimait prendre le temps de fumer sa cigarette en buvant son café avant de commencer sa journée. Ce travail n'était pas le plus intéressant du monde mais elle tenait à l'effectuer avec la plus grande rigueur. Elle avait été éduqué ainsi. C'était sa marque de fabrique. Mais surtout, elle ne voulait pas le décevoir. Elle voulait lire dans les yeux de son responsable la fierté que peut procurer le travail bien fait. Elle était jeune. Elle était fière. Elle le lui montrait.

Il l'avait vu arriver. Toujours 5 minutes d'avance sur l'heure d'embauche. Il savait qu'elle aimait boire son café et se griller une clope avant de commencer sa mission. Il était conscient que ce qu'il proposait comme boulot n'était pas très épanouissant mais il remarquait qu'elle était extrêmement rigoureuse dans la tache qui lui incombait. On lui avait transmis les valeurs du travail bien fait se dit-il. Elle ne le décevait jamais. Il était fier de la voir se démener de la sorte. Elle était jeune. Elle était fière. Il ne voyait qu'elle.

Toute la journée elle cherchait son regard. Elle voulait lui montrer qu'elle en voulait. Qu'elle le voulait... Plus d'une dizaine d'années les séparaient mais elle s'en moquait. Elle avait parlé plusieurs fois avec lui à sa pause et elle avait senti comme une connexion. Ce genre de petits indices qui ne trompent pas. Mais comment lui faire comprendre la vraie nature de ses sentiments ? Le gouffre paraissait immense. Et pourtant, elle revenait à chaque fois.

Toute la journée il la regardait, en prenant soin qu'elle ne le voit pas. Il voyait qu'elle en voulait. Il voulait qu'elle le voit... Il avait 10 ans de plus qu'elle à peu près, cela le gênait. Il avait discuté plusieurs fois avec elle à sa pause tout en faisant attention à ce qu'il disait. Il ne pouvait pas se permettre de laisser transparaître un quelconque indice qui le trahirait quant à ses sentiments pour elle. Il était son supérieur. Elle était beaucoup plus jeune. Et pourtant, il la faisait revenir à chaque fois.

​Ce soir elle allait tout lui dire. Elle avait décidé de tenter sa chance. Elle ne voulait plus faire semblant. Que risquait-elle après tout ? La journée avait semblé interminable. Les minutes paraissaient être des heures, mais elle ne lâchait rien. Son envie d'ouvrir son cœur lui procurait un regain d'énergie insoupçonné.

Il voulait tout lui avouer. Il voulait tenter sa chance. Il ne voulait plus faire semblant. C'était extrêmement risqué. La journée était comme à son habitude longue. Le temps ralentissait au fur et à mesure que les aiguilles de l'horloge avançaient, mais il restait concentré sur son travail. L'idée de lui dire ce qu'il ressentait le galvanisait...

Elle s'approcha de lui. Il fumait avec un collègue. Elle lui demanda si elle pouvait lui parler en privé. Le collègue tapa sur l'épaule de son responsable en lui souhaitant une bonne soirée et partit. Ils étaient seuls. Elle avait la gorge sèche et la totalité de son corps était tendu mais elle se lança. Sans s'arrêter elle lui avoua les sentiments qu'elle avait pour lui. Elle se sentait forte... Elle le regardait droit dans les yeux. Elle cherchait à voir ce qu'il ressentait. A peine son discours terminé, il enchaîna...

Il la vit s'approcher. Il fumait. Elle lui demanda s'ils pouvaient discuter. Il accepta après avoir salué son collègue. Ils se retrouvaient enfin seuls. Il avait du mal à déglutir et avait les mains moites. Il était mal à l'aise. Elle commença à parler. Il écouta avec la plus grande attention cette déclaration qu'il n'osait même pas imaginer. Il comprit que l'attirance était réciproque. Derrière la mèche de cheveux qui lui tombait sur le front il voyait son regard brulant. Elle le dévisageait. Puis, elle s'arrêta. C'était le moment. Il allait lui dire ce qu'il éprouvait pour elle mais...

Il se ravisa. C'était trop compliqué. Elle était intérimaire. Elle était beaucoup plus jeune que lui. Il était son responsable. Il ne voyait pas de solution possible. Il avait des couteaux-papillons dans le ventre. Il souffrait. Erreur ? Maturité ? Il n'en savait rien. C'était sa décision. Elle ne convenait ni à lui, ni à elle, et pourtant il en avait décidé ainsi...

L-ios

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :