Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Deux jours que j'ai mal. Ce n'est pas la douleur du siècle, mais j'ai une gène. Je sais, vous vous dites que les garçons sont des chochottes et que dès qu'ils ont un bobo quelque part ils se plaignent. Soit... Mais là, il y a un truc qui cloche. J'ai le genou qui donne du mou...

Trente quatre piges au compteur. Pas vraiment l'âge pour se plaindre de douleur aux articulations. Et pourtant si. J'ai le genou qui fait des siennes. J'ai l'impression qu'il va craquer des fois. Et puis il y a cette douleur qui remonte un peu la cuisse et qui descend dans le mollet. C'est diffus mais c'est bien présent... Sortie du taf, direction la pharmacie.

Une fois les lunettes de soleil retirées, le casque audio autour du cou, je l'ai vu. Elle, la jolie pharmacienne. Elle a souri. C'était beau. J'ai souri. C'était niais. Elle m'a demandé ce dont j'avais besoin. J'ai réfléchi. Rayonnante à en faire tourner la tête, je lui ai dit du Doliprane. Et avec ceci ? a-t-elle rajouté. Les papillons dans mon ventre m'ont poussé à dire : " Du spasfon ". Elle m'a dit : " A avaler ou faire fondre sous la langue...? ". Bé(t)a j'ai répondu : " Sous la langue...". Elle est allée chercher les produits d'une démarche agile et gracieuse puis est revenue à la caisse. Elle était prête à me faire payer quand j'ai dit : " Il me faut autre chose... ! ".

Là j'ai du m'activer pour trouver une idée. Faire durer le plaisir c'est bien, mais faut-il encore que cela reste crédible. Je lui ai donc avoué que j'étais un peu surmené au boulot et qu'il serait bien que j'entame une cure de vitamine C. Ni une ni deux, elle m'a vanté les mérites du Vitascorbol. Elle m'en a donné la composition et m'a indiqué à quel moment le prendre... Je n'ai rien écouté. J'ai souri et murmuré : " Très bien ! ". Puis je lui ai dit de me donner de l'Euphytose pour me détendre. Parait que ça peut pas faire de mal, puis surtout ça m'a fait gagner quelques secondes supplémentaires...

J'ai payé puis ai fourré tout ce bazar dans mon sac. De son plus joli sourire elle m'a souhaité une " agréable " soirée. Je suis parti heureux. Avant de sortir de la pharmacie j'ai remis mes lunettes sur le bout de mon pif. J'ai calé mon casque audio sur mes esgourdes. Là sur le trottoir j'ai un peu marché... Quelque chose m'a gêné... Une douleur est réapparue... Au genou... Je savais bien que j'avais oublié de lui demander un truc !

 

L-ios

Partager cet article

Repost 0