Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand le jour après moult tracas se couche

Au creux de son cou glisse ma bouche

Dégout et des goûts voilent ma face

Quand d'un regard elle s'efface

Partie sans même un au revoir

Elle laisse mon cœur s'émouvoir

Détresse, tristesse, plus d'allégresse

Sans elle mon cœur perd de sa vitesse

Drogue et alcool comme béquille

Lorsque dans un sanglot mon corps s'éparpille

Mais dans une lueur d'espoir, au bar de mes idées noires

Mon cafard se barre, nouveau départ

Fin des pleurs, adieu malheur,

J'écris à l'encre du bonheur des nouvelles meilleures

 

 

L-ios

 

Partager cet article

Repost 0