Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Salut mon François ! Oui je sais, je t'ai déjà écrit. C'était le 22 novembre 2016, après ta victoire à la primaire de droite (Jour 406 : Lettre à François Fillon), mais je viens de me faire le replay de ta conférence de presse d'aujourd'hui... Bah dis donc, t'as pas fait semblant ! Toi, le candidat des Républicains à la présidentielle, tu t'es bien défendu face aux soupçons et accusations d'emplois fictifs de ton entourage (Coucou Pénélope, Marie et Charles !). T'as fait ça comme un grand ! Puis au passage t'en as profité pour nous prendre un chouïa pour des cons ! Mais c'est comme les salaires perçus par ta femme, un détail surement...

"Aucune instance n’a la légitimité pour remettre en cause ma candidature." [François Dieu Fillon]

Ah ouais, franchement t'as assuré ! Pour arriver à tes fins t'as eu l'audace de partager ton discours en deux parties. Une première placée sous le signe de la légalité (lol!), et l'autre sous celle de la moralité (double lol!). On rigole bien quand même hein? T'es tellement plein d'humour que j'ai envie de te citer. Tu permets ? Tu as dit : " On brandit un montant d’un million d’euros pour faire sensation alors que les sommes sont en euros brut. Il n’y a que pour la famille Fillon qu’on se livre à un tel exercice. ". C'est vrai qu'un million brut c'est pas énorme finalement... Tu as même avoué que ta Pénélope d'amour avait bien été employé comme collaboratrice parlementaire pendant 15 ans à 3677€ nets par mois pour des tâches (je parle pas de toi là!) dites " modestes "... Pour ceux qui n'auraient pas lu les sous-titres : en clair Pénélope elle a rien glandé du tout et elle a touché de l'oseille pour ça ! Hashtag Plus Belle La Vie...

" Tout cela était légal ! " [François Pinocchio Fillon]

En clair, tu n'as rien lâché. Ceux qui pensaient que tu reculerais se sont mis le doigt dans l'œil... pendant que toi tu nous mets le bras entier dans le c** ! Enfin bref... Beaucoup de bruit pour pas grand chose. Puis après tout, ce n'est qu'une enquête préliminaire pour détournements de fonds publics, abus de biens sociaux, et recel de ces délits. Si le français moyen s'y connaissait un peu en politique, il saurait que ces accusations sont la base même d'un CV classique pour un homme politique. Non mais allo quoi ? T'es pas accusé d'abus de bien sociaux ? Ben t'es pas un homme politique quoi !  Mais revenons à no(u)s moutons...

" Je suis Charlie François " [François Fillon - victime... de lui même.] 

Parlons maintenant de la partie morale de ta défense. J'en ris d'avance... Tu as dit : " Je suis un parlementaire ancien, j'ai été élu pour la première fois en 1981. C'est vrai que j'ai peut être mis un peu plus de temps qu'il n'aurait fallu, à comprendre et à entendre les évolutions de la société sur les sujets dont nous parlons. Pour autant, je n'ai pas enfreint la loi... ". Soit... Puis, tu as ajouté : " En travaillant avec ma femme et mes enfants, j'ai privilégié cette collaboration de confiance qui aujourd'hui suscite la défiance. C'était une erreur. Je le regrette profondément et je présente mes excuses aux français. ". Donc pour faire court, tu t'excuses auprès du peuple français mais dis ne rien avoir à te reprocher... Euuuuuuh... C'est pas super super logique François ! Mais t'as raison, plus c'est gros, plus ça passe. Et sans lubrifiant.

" Je n'suis pas un héros, mes faux pas me collent à la peau..." [François Balavoine Fillon]

Et puis, pour finir, tu t'es attaqué aux journalistes ! Logique ! Quoi de mieux que d'accuser son accusateur ?! Médiapart en a pris pour son grade mais ton fait d'arme reste cette réponse aux accusations du Monde sur le travail exercé (mdr ptdr xptdr !) par tes rejetons en tant que collaborateurs lorsque tu étais sénateur entre 2005 et 2007... Tu as balancé sans une once de honte : " Personne n’a le droit de juger du contenu du travail des attachés parlementaires, seul le député. Le député est seul maître du contenu du travail, des horaires et personne n’a le droit de contrôler ce travail. ". Problème mec, la "participation " des assistants parlementaires “à une campagne électorale pendant les heures de travail est proscrite. C'est pas moi qui le dit, ce sont les journalistes de Buzzfeed (cités par les Inrocks) qui ont trouvés ça dans la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP). Sérieux, tu pousses le bouchon un peu trop loin François...

Ouais François, tu t'es tiré une balle dans le pied tout seul. Comme un grand. Je ne sais même pas si cela va suffire à te faire tomber mais j'espère sincèrement que les gens vont comprendre à quel point tu es un putain de magouilleur qui essaie en plus de nous faire croire qu'il est la victime d'une attaque sur sa propre personne afin de le décrédibiliser dans sa course au titre suprême. Pour ma part, niveau crédibilité tu te situes entre Patrick Sébastien à l'Académie Française et M Pokora qui reprend Claude François... J't'embrasse pas, j'ai envie de te mettre... une droite !

 

 

L-ios

Partager cet article

Repost 0