Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

                 - Orgasme d'un soir -

Hier soir j'ai eu le meilleur orgasme de ma vie. Rien que le fait de l'écrire me fait frissonner. C'était intense et sauvage. Les images de cet ébat endiablé se bousculent dans ma tête aussi sèchement que les coups de reins de mon partenaire d'un soir... Je sens entre mes cuisses brûlantes mon sexe s'humidifier à la simple évocation de ce souvenir...

Je m'appelle Eva. J'ai 26 ans. Hier soir j'ai enfin rencontré ce garçon avec qui je discutais depuis quelques jours via Tinder. Nous nous sommes donnés rendez-vous dans un bar de Long Island. Le Dutch Kill. Bar où l'on sert de délicieux cocktails et où... nous ne sommes pas restés longtemps. Je suis arrivée un peu en avance afin de m'installer et surtout dans le but de pouvoir l'observer lorsqu'il rentrerait en me cherchant du regard. Et quand la porte du bar s'est ouverte, je n'ai pas été déçu. Sa photo de profil m'avait laissé entrevoir un homme plutôt séduisant mais j'étais encore bien loin de la réalité. Il était beau comme un Dieu...

Nous nous sommes fait la bise pour nous dire bonjour et j'ai tout de suite senti qu'il se passait quelque chose. Nous avons commandé à boire et ne nous sommes plus lâchés du regard. Je me rappelle à peine ce qu'il m'a dit de sa vie. Si j'avais l'occasion de l'interroger sur la mienne je pense qu'il n'en saurait pas beaucoup plus. L'affaire était pliée au bout de quelques minutes. Nous avions envie l'un de l'autre.

Nous nous sommes embrassés dans l'ascenseur menant à son appartement. Il a remonté ma jupe à mi fesses. J'ai commencé à passer mes mains sous sa chemise. Collée à lui j'ai vite senti qu'il avait une très grosse érection. Plus les étages défilaient et plus je me frottais à lui afin de l'exciter davantage. Sa bouche a parcouru mon cou. Il a recouvert ma nuque de baisers brûlants. J'ai totalement chaviré. La porte de l'ascenseur s'est ouverte. Je l'ai tiré vers l'extérieur comme pour dire : " Prends-moi ! ".

Devant sa porte il a tenté de rentrer sa clé dans la serrure. J'ai ouvert sa braguette. J'ai attrapé son visage et j'ai plongé ma langue dans sa bouche. La clé s'est enfoncée, a tourné et nous nous sommes retrouvés de l'autre côté de la porte, toujours collés à elle. La porte a claqué. J'ai ouvert sa chemise et j'ai mis ma main dans son pantalon. Il n'en pouvait plus. J'ai fait quelques vas et vient sur sa queue dure pour le chauffer encore plus...

Il m'a amené dans son salon. Je l'ai poussé sur le canapé. Enfoncé dans les coussins, il a tendu une main vers moi. J'ai donné une tape sèche dessus comme pour l'interdire de me toucher et j'ai commencé à danser devant lui. Ses yeux brillaient de désir. J'ai retiré mon haut et ai fait glisser ma jupe. J'ai ensuite retiré mon soutien-gorge pour me retrouver seulement avec mon petit tanga et mes talons...

A ce moment là, il a penché la tête vers moi. Il a embrassé mes cuisses. Frissonnante, je me suis laissé faire. J'étais toujours debout devant lui. Il a caressé mes fesses et délicatement a fait glisser mon tanga le long de mes cuisses... J'ai alors posé mon pied sur le rebord du canapé pour l'inciter à venir me goûter. Mon amant ne s'est pas fait prier. Il a posé sa langue sur mon sexe et a trouvé mon clitoris très rapidement. J'ai gémis en penchant un peu la tête en arrière et en agrippant ses cheveux. Il était doué...

Après plusieurs minutes de plaisir il a enlevé son pantalon et son boxer et a mis un préservatif. J'ai pris son sexe dans ma main et je suis venue me mettre dessus... Mes mouvements de bassin ont tout de suite été rapides. Mes seins lourds lui faisant face l'ont rendu fou. Il s'est mis à les malaxer et à passer sa langue sur le bout de mes tétons hypersensibles. Je me suis cambrée en posant mes mains sur ses genoux. Il était en moi. J'étais à lui. Je le contrôlais. Il me prenait parfaitement.

Nous sommes vite montés en pression. Mon bas ventre s'est mis à me chatouiller comme jamais. Il n'a pas cessé de me baiser. J'en pouvais plus. Il a alors frotté un peu mon clitoris avec ses doigts, j'ai fermé les yeux et je suis partie loin. J'ai hurlé de plaisir. Je ne contrôlais plus rien. Je ne pouvais presque plus respirer et cela me procurait encore plus de bonheur. Il a continué à remuer ses hanches. J'étais comme un pantin désarticulé entre ses mains...

Il s'est retiré. Je me suis posé devant lui. J'ai enlevé le préservatif de son sexe et j'ai passé ma langue dessus. Il a sursauté. Je l'ai pris entier en bouche. Il n'en pouvait plus. Il transpirait. Il a posé ses mains sur mes seins en les regardant avec gourmandise. Je l'ai branlé énergiquement. Il a fermé les yeux et a éjaculé d'un coup sur ma poitrine. Son visage s'est figé l'espace d'un instant puis il a souri béatement, ivre de plaisir...

L'excitation fuyante et le plaisir s'évaporant, nous nous sommes embrassés comme pour nous dire merci pour ce moment hors du temps. Nous n'avons rien dit. Nous n'avons pas prévus de nous revoir. C'était un coup d'un soir. Le meilleur qui soit...

 

 

L-ios

 

Partager cet article

Repost 0