Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je dépose le vinyle sur la platine. Ce sera Enter The Wu-Tang (36 chambers) du Wu-Tang Clan pour démarrer la soirée. Mes convives sont tous arrivés. J'ai allumé tout un tas de bougies un peu partout dans le salon. L'ambiance est conviviale, les premières bouteilles de vin sont débouchées. Le moment pour moi d'amener les amuse-bouches...

Je tends le plat à mes potes du foot. Ceux ci se servent tout en continuant à discuter. Et ça parle italien, anglais, espagnol, français et même néerlandais. Il y a là Johan (Cruyff). Je n'ose pas lui dire qu'il est à mes yeux le plus grand joueur de tous les temps et que Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, pourtant mes contemporains, ne me font pas plus vibrer que cela. Je suis gêné à l'idée de lui avouer que j'ai regardé toutes les vidéos possibles et inimaginables le concernant. Et puis je ne veux pas le couper dans sa conversation avec le vrai Ronaldo. Le brésilien. Il Fenomeno. Derrière lui j'aperçois Ronaldinho. Ronnie pour les intimes. Sa carrière professionnelle (presque) terminée, il s'amuse à jongler avec un bouchon de champagne, bouteille en main... Assis dans le canapé faisant face à la cheminée, Thierry (Henry) discute avec mon ancienne idole du Paris Saint-Germain, Marco Simone. Ils sont accompagnés de Dennis Bergkamp, mon deuxième hollandais préféré après Johan, et de Javier (Pastore), le joueur qui me procure le plus d'émotions actuellement balle au bout du pied. Ils sont tous là à parler football. Ils sont détendus, ça rigole. Une bien belle équipe. Même Olive et Tom sont là... Ne manque que Zinédine qui n'a pas pu venir. Un mal de tête apparemment l'a laissé KO.

J'aperçois au bar qui sépare la cuisine de mon salon, Charles Bukowski, mon auteur favori, en grande discussion avec Stephen King, le patron de l'horreur. Charles demande à Stephen si il a aimé Replay de Ken Grimwood. Mon livre référence. Je me permets, tout en remplissant leur verre de vin, de leur parler de mon blog. Les deux auteurs se montrent intéressés et se plongent dans une lecture intensive sur la tablette de Stephen. Je profite de ce moment pour m'éclipser et amener les plats suivants.

Je pose tout sur l'énorme table en bois trônant au milieu de mon salon. Mes convives s'agglutinent autour et commencent à picorer tranquillement les mets proposés. Je me rends compte à ce moment là qu'il n'y a plus de musique. La face A du vinyle est terminée. Mais au moment où je m'apprête à retourner le disque, j'entends derrière moi que quelqu'un s'est mis au piano et a commencé à jouer. Je reconnais immédiatement sa voix. Alicia (Keys) pousse la chansonnette. Le public est subjugué. Le temps s'arrête dans l'appartement. Tous se regardent en souriant et profitent de cet instant magique... Là, de son accent marseillais, Akhénaton me dit : " Pfiouuuu, elle envoie la petite hein ?! "...

Puis le temps s'égrène au rythme des notes du piano. Elvis est venu donner de la voix lui aussi. Paul et John, que je ne présente pas, ont sorti les guitares. Un petit bœuf s'organise. AKH, a invité les petits jeunes du High Five Crew à rapper avec lui, Elvis et Alicia faisant les cœur. C'est rythmé, ça swingue. J'ai les oreilles qui bandent... Mes potes footeux ont l'air d'apprécier. Une soirée parfaite.

Après avoir taillé le bout de gras avec Vincent (Cassel), rigolé avec Kyan (Khojandi) et discuté d'un possible complot gouvernemental avec Mulder et Scully, je suis allé vers celle qui fait battre mon cœur et à qui j'ai décidé de tout avouer. Emily (Ratajkowski) est là, sur mon balcon. Nous entamons la conversation. Elle boit une bière. Une fille de goût. Je n'entends plus le piano. Les gens ont disparu autour de moi. Je lui avoue ce que je ressens pour elle. J'ai peur de la mettre mal à l'aise. Mais pas du tout. Elle sourit même. Elle s'approche de moi. Nos corps se touchent. Je passe ma main dans son cou. Elle pose sa main sur mon visage. Nos lèvres vont se rencontrer... Nous fermons les yeux et... Une musique assourdissante envahit mes oreilles puis mon cerveau. Je ne sais plus où je suis. Ou plutôt si, je comprends. Mon réveil vient de sonner. Ce n'était qu'un rêve...

 

 

L-ios

Partager cet article

Repost 0