Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jour 391 : Clap de fin

Il y a pour toute chose, un début et une fin. C'est ainsi. Aussi vrai que un et un font deux. ( prenez une calculette, vous verrez ! ). On ne peut déroger à cette règle élémentaire. Elle est applicable pour tout. Même pour ce blog. Oui, cher lecteur, tu l'auras compris, il est temps pour moi de clore cette aventure. Ces mots seront les derniers. Je tire ma révérence... !

Tout a commencé le 15 décembre 2013. Ne sachant pas trop quoi écrire j'essayais tant bien que mal d'expliquer le pourquoi du comment de ce blog. Et puis, petit à petit ​l'oiseau fait son nid j'ai répété l'expérience. Les premiers textes ont été autobiographique. Quoi de mieux que soi-même comme matière première ? Puis, au fur et à mesure, les sujets sont devenus divers et (a)variés. Tout y est passé. Le sport et mon amour pour le football et le Paris Saint-Germain ( oui j'assume ! ), la politique et mes petits mots doux à certains de nos dirigeants, la musique [voir mes lettres enflammées à Zaz (Jour 141) et David Guetta (Jour 236)], le cinéma et quelques critiques (ou plutôt " billets d'humeur ") sans oublier des petites nouvelles, sorties tout droit de ma caboche. Je me suis même étonné d'avoir tant d'imagination.

Presque quatre cent textes au compteur ! Des tournures de phrases alambiquées. Des jeux de mots moisis. Des textes improbables. Des idées tranchées, et qui n'ont pas toujours fait plaisir à certains ( coucou les gens qui m'ont envoyés des mails un peu salés !). Et au milieu de tout ce gloubi-boulga, des fois, une tournure de phrase pas dégueulasse, un bon mot, voir même un texte qui tienne un peu la route. Point de fausse modestie de ma part. Non pas du tout. Seulement, il est difficile de se trouver bon ou tout du moins pas trop mauvais. Les commentaires de chacun auront tenté de me prouver le contraire mais il n'est jamais simple d'apprécier son travail. On le dissèque, on le compare et rarement on arrive à en être totalement satisfait. La faute à un problème de technique surement. Impossible pour moi d'écrire un texte sur plusieurs heures ou même plusieurs jours. Il faut que ça fuse. Tous les textes ont été façonné dans l'urgence. Mon truc à moi faut croire. Qui sait ce que cela donnerait si je tentais de me poser? D'écrire. D'arrêter. Et de revenir sur mes mots. On ne le saura jamais.

Oui cher lecteur c'est la fin. Je crois avoir fait le tour de ce blog. Mon clavier va pouvoir enfin se reposer. Mes doigts aussi. Je vais¨supprimer la page Facebook de mon blog. Ton fil d'actualité s'en trouvera allégé. Je vais peut être imprimer quelques textes pour les garder en souvenir. Ce ne sont que des mots finalement... Pas grand chose à vrai dire. Je vais arrêter d'écrire je pense. Je ne sortirais jamais un roman et ne vivrais assurément jamais de mon écriture. Je laisse cette joie aux autres. C'est déjà bien d'avoir essayé. J'arrête ici. Ce sont mes derniers mots. Je t'embrasse pas cher lecteur, j'ai des textes à photocopier...

ps : Si tu as cru à ce texte c'est que finalement je ne dois pas être si mauvais que cela... ;-)

L-ios

Partager cet article

Repost 0