Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jour 382 : Lettre à Renaud

Salut Renaud ! Avec tous les disques que tu as fais et vendus j'ai cédé à l'envie de t'écrire. Car oui, j'aime écrire. Les gens qui lisent ce blog doivent surement se dire que tu as été pour moi une grande source d'inspiration, toi le chanteur populaire par excellence... Et bien... Non ! Mais alors pas du tout. Désolé Renaud, mais je ne suis pas morgane de toi !

Sacrilège ! Je viens de te critiquer ! Je sens que je vais perdre une bonne partie de mon lectorat. Mieux vaut que je marche à l'ombre pendant quelques temps... Mais que veux-tu, j'ai jamais accroché avec ta zik, et tes textes me font doucement rigoler. Le côté populaire poing levé, pas trop ma came. Un peu trop folklorique à mon goût. Tu sais quoi ? J'ai même été trainé à un de tes concerts par un pote. Manu qu'il s'appelait ! Résultat ? L'ennui complet. Non vraiment, laisse béton, ça le fait pas entre toi et moi.

​Même lorsqu'on ne parlait que de toi et que tu faisais un boucan d'enfer dans tout l'Hexagone, en 2002 je crois, même là j'y arrivais pas. C'est dingue quand même. Je te dis cela car j'ai l'impression que tout le monde t'aime dans mon entourage. Je sais pas, il y a comme une sorte de culte autour de ta personne. Une fois je me suis dit : " Dès que le vent soufflera dans l'autre sens, les gens retourneront leur veste ! ". Car on connaît le public, il est très versatile. Ben non... Pas avec toi ! Donc rien que pour cela, chapeau !

​​A te voir un peu partout j'ai l'impression que plus le temps passe et plus tu te rapproches de ce bon vieux camarade bourgeois que tu aimais tant tancer à l'époque. Docteur Renaud est devenu un Mister Renard bien triste. Trop de dépressions soignées avec des pressions surement... Tes textes autrefois " engagés " (c'est drôle comme expression ça ! ) paraissent bien fades actuellement. Il faut dire que le monde a changé. Le public aussi. Moi non...

Tu vois, même ton Mistral gagnant est perdant avec moi. Très honnêtement, ça m'en touche une sans faire bouger l'autre. Cace-dédi à Jacques ! Je ne dis pas que c'est nul ou que tu écris mal, non... C'est juste que ta musique ne provoque rien chez moi. Donc dès que j'entends ta musique à la radio, je te le dis, je fais le déserteur... J'te laisse j'vais prendre l'apéro avec une pote. Pour elle pas d'alcool par contre car elle est.. en cloque !

L-ios

Partager cet article

Repost 0