Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jour 361 : Lettre à Zlatan Ibrahimovic

​Salut Zlatan ! C'est donc officiel, tu quittes le Paris Saint-Germain, club pour lequel tu as joué quatre saisons. A 34 ans, le compte en banque bien rempli et des records et trophées à la pelle, tu t'en vas voir ailleurs si le gazon est plus vert...

Tu es arrivé dans la capitale à l'été 2012 en déclarant : " Je ne connais pas la Ligue 1, mais la Ligue 1 me connaît. ". Le décors était planté. Deux clans se sont donc formés. Tes adorateurs d'un côté, te voyant comme un des plus grands joueurs de tous les temps et un subtil communiquant. De l'autre, ceux ne voyant en toi qu'un détestable personnage fier et arrogant et sur le fond, pas si fort que cela balle au pied... En clair, tu as fait parler ! Les médias t'en remercient. Ils vont bien s'emmerder la saison prochaine... Et nous aussi.

Tu as tout fait à Paname. Les défenses de Ligue 1 ne t'ont pas résisté. Du pied droit, du gauche, de la tête, et même du torse, tu as marqué dans toutes les positions possibles et inimaginables. Tu n'as rien respecté. Tu as marché sur notre petit championnat en martyrisant les gardiens de but. Tu es devenu le meilleur buteur de l'histoire du club en inscrivant la bagatelle de 152 buts en 178 matchs, effaçant au passage le précédant record du sublime mais bien moins charismatique, Pedro Pauleta...

Tu as permis au PSG de redevenir champion de France, ce qu'il n'avait pas connu depuis 1994. Tu as contribué à remplir l'armoire à trophées. Tu as mis ton club sous le feux des projecteurs. Sans toi, le projet des qataris ne serait pas allé aussi vite. Grâce à toi, le club est rentré dans le top 8 européen. En clair, tu as écrit une page de l'histoire du PSG...

Pour tout cela, tu as dit : " Je suis arrivé au PSG en roi, je repars comme une légende... ". Du pur Zlatan dans le texte. Phrase parfaite pour exciter la populace. Et à ce petit jeu là on peut dire que tu as réussi. Sauf que je ne suis pas trop d'accord pour une fois. Sur la forme, pas de soucis. Tu as énervé le petit supporter français de base, et ça j'adore. Mais pour moi le football est un sport collectif. Rien ne passe au dessus de l'équipe. Tu n'es pas pour moi une légende, mais plutôt un immense joueur qui a marqué son époque au club. Et sans te faire offense, tu as piétiné un championnat qui n'a jamais été aussi faible que depuis quelques années. La preuve, sur la scène européenne tout le monde galère... Toi aussi.

Mais finalement, on s'en tape un peu de savoir si tu es une légende. Ce que je sais c'est que tu as été un personnage excitant à suivre pendant 4 ans. J'ai aimé voir les gens te détester. J'ai adoré te voir les provoquer. Le pauvre petit supporter français n'a pas apprécié de se faire malmener. Il est bien trop fier pour cela. Tiens c'est bizarre, car c'est ce qui t'est reproché : être trop fier. Les gens ne comprennent pas le second degré. Alors te comprendre, toi qui est au delà, c'était bien trop difficile...

Quoiqu'il en soit, merci ! On peut tout te reprocher, on peut tout dire sur toi. Chacun se fera une idée de ton réel niveau, je laisse aux autres le soin d'expliquer si oui ou non tu as été un immense joueur. Ce que je sais, c'est que j'ai adoré te voir le cuir au bout du panard. Tu m'as fait bondir de mon canapé avec tes buts ibracadabrantèsques, tu m'as fait rire avec tes déclarations tapageuses, tu m'as énervé quand tu jouais en dilletante... Bref, tu as proposé un show ! C'est ce qui t'était demandé. Tu as largement réussi, même si au final il n'y a pas eu autant d'émotion qu'avec certains autres anciens joueurs. Qu'importe ! Tout le reste n'est que discussion de comptoir. Pour tout, merci, et bonne route !

L-ios

Partager cet article

Repost 0